Articles

Millebois Mousseux


Millebois Mousseux nous transporte dans un univers parallèle. Fabriqué selon la méthode traditionnelle champenoise, ses bulles fines et son acidité dénuée de sucre ne peuvent que surprendre le dégustateur non avisé. Parce que, oui, le sucre du sirop d'érable est transformé complètement en alcool... et en gaz carbonique!


La méthode traditionnelle, c'est quoi? C'est le procédé utilisé pour créer les belles bulles du Champagne, sauf qu'on l'applique ici à l'érable. Comme pour tous nos produits, le Millebois Mousseux est élaboré en cuve à partir d'un mélange de sirop d'érable sélectionné et d'eau de source auquel on ajoute de la levure, ici de la levure à vin mousseux, qui sera responsable de la production d'alcool. Après quelque mois de fermentation et de maturation, la boisson est assemblée avec une dose de levure fraîche et un peu de sirop d'érable qui fait office de liqueur de tirage, puis immédiatement embouteillée dans des bouteilles de type champenoise munies de bidules et de capsules métalliques.


C'est à ce moment que la magie opère, lors de cette étape appelée prise de mousse; la levure active va transformé le sucre en alcool mais aussi en gaz carbonique qui restera emprisonné dans la bouteille. Mais pour arriver au résultat final, il faut encore patienter plusieurs mois. La boisson passe dans sa phase d'élevage sur lattes, où les bouteilles couchées et empilées dans des bennes reposeront pour développer les saveurs. Après plus de 18 mois au repos, les bulles sont plus fines, les saveurs d'érable sont plus éclatantes et on y dénote des arômes de fleur blanche, de fraise et de noix verte. Et tout le sucre a été consommé par les levures, ne laissant aucune saveur sucrée. C'est le moment de placer les bouteilles sur un pupitre qui servira au remuage des bouteilles. Chaque jour, le maître de chai tourne et redresse d'un geste précis chaque bouteille afin que le dépôt de levure morte se glisse doucement vers le goulot. Après environ trois semaines, les bouteilles sont mises sur pointe, les goulots en bas. Le liquide est limpide et le dépôt complètement déposé au creux des bidules.


C'est alors le temps du dégorgement! À l'aide d'une clé à dégorger, chacune des bouteilles est redressée rapidement puis décapsulée d'un geste vif. C'est le dégorgement à la volée, la plus ancienne et la plus artisanale des méthodes de dégorgement. Le dépôt de levure est éjecté avec le bidule, laissant derrière une boisson cristalline et pétillante. On ajoute rapidement une petite quantité de mousseux pour remettre à niveau les bouteilles, puis on les referme immédiatement avec des capsules neuves. Les bouteilles sont finalement mise au repos pendant quelques jours avant l'étiquetage et la mise en caisse.


Après toutes ces étapes de fabrication et ce temps d'attente, pas étonnant que le Millebois Mousseux soit la boisson de choix pour célébrer!


Millebois Mousseux

Boisson alcoolisée d'érable pétillante - Mousseux - Méthode traditionnelle

Fermenté avec des levures sélectionnées

Non filtré

Prise de mousse naturelle

Élevage sur lattes minimum 18 mois

12% alc./vol.

Bouteille 750 ml avec capsule métallique

Sec, vif et frais, arômes de fleurs blanches, de fraise, de noix verte et d'érable, saveur briochée, bulle fine.

Brut nature, non dosé

Moins de 1 g de sucre par litre

Sans gluten, convient à un régime végétalien

Servir entre 6 et 10°C


Méthode traditionnelle (champenoise)

Méthode de fabrication du vin mousseux où les bulles sont produites naturellement en bouteille après ajout de sucre et de levure.

Liqueur de tirage

Solution de sucré (ici du sirop d'érable) ajoutée au moment de l'embouteillage pour la production du gaz carbonique et des bulles.

Bouteille de type champenoise

Bouteille lourde et robuste résistante à de fortes pression, utilisée pour l'élaboration de vins mousseux traditionnels.

Bidule

Machin en plastique en forme de coupole insérée dans le goulot de la bouteille de type champenoise qui sert de réceptacle pour le dépôt de levure.

Capsule

Bouchon en métal permettant d'obstruer hermétiquement et adéquatement la bouteille de type champenoises, permettant à la forte pression de gaz de rester dans la bouteille, utilisée à travers le monde pour la fabrication des vins mousseux en méthode traditionnelle.

Prise de mousse

Étape du procédé pendant laquelle la fermentation en bouteille produit le gaz carbonique nécessaire pour la formation des bulles.

Élevage sur lattes

Étape pendant laquelle les bouteilles de mousseux reposes, couchées les unes sur les autres. On peut aussi dire vieillissement sur lattes.

Pupitre

Chevalet muni de multiples trous ovales dans lesquels on insère les goulots des bouteilles, tête en bas, pour l'étape du remuage.

Remuage

Étape pendant laquelle les bouteilles sont remuées de façon précise puis redressées progressivement afin d'amener le dépôt de levure morte vers le goulot, dans le bidule.

Mise sur pointe

Dernière étape du remuage où les bouteilles sont redressées à la verticale sur le pupitre.

Dégorgement (à la volée)

Étape où le bidule et le dépôt est expulsé sous la pression, suite au décapsulage de la bouteille.

Clé à dégorger

Instrument semblable à un décapsuleur à long manche qui permet de décapsuler rapidement et aisément les bouteilles lors du dégorgement à la volée.